Pour que l'EPS soit toujours un plaisir ...
Réussir le CAPEPS: les 7 conseils de Corentin

Réussir le CAPEPS: les 7 conseils de Corentin

Tu as parfois l’impression d’être face à une montagne quelques mois avant de passer les écrits ou les oraux du CAPEPS? Tu te sens stressé(e) et tu penses que ça va être très difficile voire insurmontable de décrocher ce concours? Tu connais des périodes de doutes durant ta préparation aux écrits ou aux oraux?

Assied-toi…souffle un bon coup. Et rassure-toi. Ce que tu ressens est tout à fait normal! Toutes les personnes qui ont décroché ce concours sont passées par ces phases de stress, de doutes et de remises en question. Oui tu as bien lu, toutes les personnes!

Une preuve? Corentin qui vient d’avoir son CAPEPS externe en juillet 2019 est aussi passé par là. Mais il a quand même atteint son objectif et obtenu son concours. Notamment en mettant en place certaines choses bien précises durant cette année de préparation. Et aussi en créant un environnement particulier pour se rebooster dans les moments de doute.

Corentin était mon stagiaire en Master 1 STAPS cette année dans mon collège. Il a effectué un stage en situation avec 2 de mes classes durant plusieurs semaines. Je l’ai interviewé quelques semaines après sa brillante réussite au concours. Il te donne dans cette vidéo 7 précieux conseils pour mettre toutes les chances de ton côté et atteindre ton objectif. Et en bonus, pour t’aider durant cette année de préparation au concours, il t’offre 2 cadeaux! Tu trouveras les liens en dessous de la vidéo.

[Contenu Privé ]

Cette partie de l'article est réservée aux membres privés du blog.

Tu peux devenir membre privé gratuitement et en un clic.


La page se rechargera automatiquement et tu auras accès à la suite de l'article. 

Si tu es déjà inscrit, tu ne recevras pas les emails en double 😉

Les 7 conseils pour réussir le CAPEPS: l’interview de Corentin

Peux-tu te présenter brièvement et nous raconter ta brillante réussite au CAPEPS cette année ? 

Bonjour, je m’appelle Corentin FORGUES, j’ai 22 ans. Je suis étudiant en STAPS en Master 2 MEEF à Metz. Je viens tout juste d’être diplômé du CAPEPS.

J’ai donc obtenu mon concours avec une 510ème place sur 650 postes à pourvoir cette année 2019. J’ai réussi ce concours du premier coup! J’étais admissible aux écrits avec un 12,5/20 à l’Ecrit 1 et un 11,5/20 à l’Ecrit 2.

Concernant les oraux et les pratiques sportives à Vichy , j’ai obtenu un 12,5/20 à l’Oral 1. 7/20 à l’Oral 2 (spécialité football). Mes notes de pratiques physiques: Athlétisme : 8/20. Danse : 8/20. Football (Spécialité gardien de but) : 18,25/20.

Quels conseils peux-tu donner à un(e) étudiant(e) qui va passer le CAPEPS cette année afin qu’il mette toutes les chances de son côté pour atteindre son objectif ? 

Conseil n°1 : Avoir une bonne méthodologie avant de s’enrichir en connaissances

Privilégier la méthodologie, la maitriser avant de s’enrichir davantage en connaissances. Ceci est valable aussi bien pour les écrits que pour les oraux.

Il faut prendre le temps de mettre en place sa méthodologie et ne pas hésiter à la modifier si c’est nécessaire. Petite anecdote : j’ai moi-même changé ma méthodologie d’écrit 2 , 1 mois avant le concours! Notamment grâce à l’aide d’autres étudiants de ma promotion.

Conseil n°2 : S’entraider avec les autres étudiants qui passent le concours

Le concours est individuel certes, mais la préparation doit être, selon moi, collective.

Les informations, les échanges entre étudiants, les méthodes de travail à comparer, se tester ensemble, comparer ses copies…sont, d’après moi, des démarches fondamentales pour mieux appréhender ce concours, progresser et s’enrichir intellectuellement.

Conseil n°3 : Réviser soit de manière continue, soit de manière massée

Cela va dépendre des personnes et il est important de bien se connaitre pour savoir quelle est la meilleure façon pour soi de réviser.

Personnellement, je préfère travailler de manière « massée ». C’est-à-dire dans une courte période, de façon condensée, pour que ce soit encore frais dans ma tête.

D’autres personnes favoriseront l’apprentissage de manière continue car elles se sentent plus à l’aise avec le fait d’apprendre tout au long de l’année.

Conseil n°4 : Trouver son échappatoire pour décompresser

Là encore, cela va dépendre des personnes. Cet échappatoire peut être par exemple une activité sportive pratiquée, en dehors des cours à la fac, dans un club. Ou bien tout simplement des moments et sorties entre amis ou en famille.

Personnellement, le petit conseil que j’aurai à donner vis-à-vis de tout ça, ce serait de ne pas se priver. Il est vraiment nécessaire de passer de bons moments dans l’année pour décompresser. Des sorties, avec modération bien entendu 😉 . Ces moments permettent, pendant quelques heures, de décrocher mentalement et sortir de cette spirale qui nous fait dormir, manger et penser CAPEPS!!!

Conseil n°5 : Assister à un maximum de cours

Que ce soit des Travaux Dirigés, des Cours Magistraux, des Travaux Pratiques à la fac ou encore des stages en établissement scolaire. Tous les moyens sont bons durant cette année de formation pour emmagasiner des connaissances et enrichir son expérience professionnelle.

Il est important pour moi d’avoir cette forme de rigueur au cours de l’année du concours. Cela aide vraiment à garder le cap et à ne pas trop se disperser.

Personnellement, je dirai que ce qui m’a beaucoup aidé durant cette année de Master 1, fût le stage en collège que j’ai effectué. Cela m’a permis de vivre concrètement des modules d’apprentissage avec des classes de la première à la dernière leçon.

De plus, j’ai eu la possibilité durant un « stage massé » de pouvoir assister à des cours de différents collègues EPS du collège. Cette expérience a été très riche. J’ai pu observé différentes façons d’enseigner, des stratégies d’enseignement et des situations d’apprentissage différentes. Du coup, cela m’a donné des idées de situations d’apprentissages que j’ai pu retranscrire dans ma copie le jour de l’Ecrit 2 du CAPEPS.

Conseil n°6 : Être bien dans son corps et dans sa tête

Mentalement, c’est une année qui va vous demander des efforts. Avec des périodes plus compliquées que d’autres, partagées entre les doutes et les remises en questions. Il sera alors important de gérer son stress et être dans un état d’esprit positif à l’approche de l’échéance.

Physiquement, c’est une année éprouvante également. En plus des cours à la faculté, certains pratiquent un sport en club en dehors. Il est alors important de gérer ses efforts et de ne pas se mettre dans le rouge physiquement. Ce qui pourrait engendrer de grosses blessures ou autres « pépins physiques » avant d’arriver à Vichy.

Conseil n°7 : Etre à 100% le jour J!

Cela semble évident dit comme cela! Mais dans l’année, on traverse différentes périodes avec des émotions particulières, différents ressentis. Et on peut avoir envie de baisser les bras par moments.

Mais, quoi qu’il se passe durant la préparation, il est important de ne pas se démonter et de ne pas se miner le moral. En effet, l’important est la date précise de l’échéance: les 2 jours des écrits puis les 4 jours des oraux. C’est à ce moment précis que la « compétition » commence. Et qu’il faut tout donner pour ne rien regretter ensuite.

Tout ce qui se passe avant reste de l’entraînement. Si vous avez de mauvaises notes durant la préparation, cela reste une phase d’entraînement, de préparation. L’important, je le répéte, ce sont les 2 jours des écrits et c’est pour ces 2 jours là, qu’il faut être prêt et se donner à 100%!

Est ce que l’état d’esprit est important pour toi quand on passe ce concours ? Dans quel état d’esprit as-tu abordé les écrits ? Et les oraux ?

L’état d’esprit est, je pense, l’une des choses les plus importantes dans ce concours. Car le CAPEPS est un concours assez sélectif avec peu de postes disponibles pour le nombre de candidats.

Pour ma part, j’ai abordé les écrits avec un état d’esprit mitigé. En 5-6 mois de préparation des écrits à la faculté, je n’ai pas souvent dépassé la barre des 10/20. J’avais donc du mal à accéder au Bandeau 3.

Je doutais beaucoup à l’approche des écrits. Un mois avant, j’ai changé ma méthodologie avec l’aide d’autres étudiants de ma promo. Heureusement, ce fût payant!

Je dirai que le mot d’ordre pour se préparer au mieux aux écrits est: « cohérence » avec le sujet. Et ne pas entasser les connaissances sur sa copie mais les utiliser à bon escient au service du sujet posé.

Au niveau des oraux et des pratiques physiques, j’ai mieux vécu la préparation. En alternant les dossiers oraux à traiter et l’entrainement dans les différentes pratiques choisies pour le concours. Mon état d’esprit fût donc différent, puisqu’on a rapidement le ressenti qu’il s’agit d’un nouveau concours qui démarre et que tout est possible.

Je dirai que malgré les moments de doutes qui sont présents jusqu’à la fin de ce concours, j’ai adopté l’adage suivant: « Tout à gagner, rien à perdre ».

En effet, je me disais: je passe le concours pour la première fois, quoi qu’il se passera à Vichy, ce sera du bonus pour moi. Si j’ai le concours, c’est le top! Mais si je ne l’ai pas, ce sera très formateur et ça restera une expérience qui m’aidera véritablement pour les éditions suivantes.

As-tu un livre, un ouvrage ou une revue particulière à recommander ?

Je ne suis pas quelqu’un qui s’est beaucoup documenté dans les livres, les articles, etc. J’ai surtout composé des fiches avec l’aide de mes camarades de promotion. Et aussi, le conseil que j’aurai à donner, serait de conserver les cours de licence pour enrichir au maximum ses fiches.

As-tu un outil qui t’a aidé et qui pourrait aider les étudiant(e)s qui vont passer le CAPEPS ?

L’outil le plus fiable selon moi et avec lequel j’ai le plus travaillé fût mes fiches synthétiques sur les ITEMS des écrits. Et aussi les fiches sur les APSA programmées à l’Oral de leçon et de spécialité.

Est ce que tu as un petit cadeau à partager pour aider les personnes qui vont passer le concours ?

Oui, j’en ai même 2! Le premier va vous aider pour l’écrit 2. Il s’agit d’une méthodologie pour l’écrit 2: « la méthode sablier » utilisée avec Jérôme Crémoni, un de nos professeurs à la faculté.

L’autre concerne les oraux et plus particulièrement l’oral de spécialité. Il s’agit d’une trame méthodologique pour l’oral de spécialité (orientée Champ d’Apprentissage 4 Sport Collectif).

Vous pouvez télécharger ces 2 cadeaux ci-dessous:

[Contenu Privé ]

Cette partie de l'article est réservée aux membres privés du blog.

Tu peux devenir membre privé gratuitement et en un clic.


La page se rechargera automatiquement et tu auras accès à la suite de l'article. 

Si tu es déjà inscrit, tu ne recevras pas les emails en double 😉

Est-ce que tu as un dernier message à passer aux étudiant(e)s qui vont passer le CAPEPS cette année ? 

Je dirai que c’est un concours qui exigera beaucoup de vous, mentalement et physiquement. Mais qui reste accessible si le travail fourni est sérieux tout au long de l’année. Et surtout si l’on se connait bien. En effet, cela aide à se préparer au mieux pour les épreuves écrites et orales mais également pour le choix des activités sportives pour Vichy. 

Pour celles et ceux qui seraient découragé(e)s ou qui pourraient penser que c’est impossible de l’obtenir, je répondrai simplement que j’ai longtemps eu cette pensée. Je me caractérise comme un étudiant « moyen ». Je ne faisais pas partie des meilleurs étudiants de mes promos en validant mes années à 10-11 de moyenne. Donc j’ai longtemps eu des doutes sur le fait d’avoir ce concours du premier coup étant donné le pourcentage de réussite.

Mais malgré tout, j’ai tenté en essayant de me rattacher à ce que je savais faire. J’ai eu également la chance d’être bien entouré par mes proches. Et également par mes camarades de promotion qui ont fait preuve d’un état d’esprit solidaire durant ce concours. Sans leur aide au quotidien, ça aurait été compliqué pour moi de réussir, même si, au final, le travail reste individuel les jours des écrits et des oraux.

Pour finir , je terminerai sur cet aspect « collectif » du concours. Lors des écrits et des oraux, il sera important, selon moi, d’être bien entouré. D’avoir un soutien qui vous accompagne pour ne pas vous sentir seul et trop cogiter à Vichy par exemple. C’est bénéfique d’avoir quelqu’un à qui parler , confier ses doutes et être rassuré à l’approche d’un concours qui est un tournant dans votre vie.

A toi maintenant d’utiliser ces conseils pour décrocher le CAPEPS!

J’espère que les conseils de Corentin vont te servir durant cette année de préparation au concours. N’hésite pas à relire cet article ou à revisionner la vidéo quand tu auras un petit coup de moins bien ou un moment de doute avant les écrits ou les oraux.

Tu peux aussi regarder une autre interview, celle de Manon. Elle donne également de précieux conseils pour décrocher le concours: https://www.epsregal.fr/reussir-le-capeps/

Il me reste à te souhaiter une bonne année de préparation. J’espère vraiment que tu vas atteindre ton objectif cette année. Que la force soit avec toi! Bon courage et à bientôt pour le partage de nouvelles ressources…

On partage et on progresse ensemble 😉

A ce propos, je tiens à remercier très chaleureusement Corentin pour cette interview, ses précieux conseils et le partage de ses 2 documents. J’espère qu’ils aideront un maximum d’étudiantes et d’étudiants à obtenir leur concours et à nous rejoindre dans la grande famille des professeurs d’EPS 😉


Laisser un commentaire

Fermer le menu






close

POUR LES PROFESSEURS D'EPS  :


REJOINS GRATUITEMENT

LES MEMBRES PRIVÉS DU SITE

  • check-square-o
    Accès aux ressources privées à télécharger.
  • check-square-o
    Reçois directement mes meilleurs articles dans ta boite email
  • check-square-o
    3 guides offerts à l'inscription.

INSCRIPTION EN UN CLIC :

envelope-open-o
envelope-open-o